À propos

Délicieuse vanité

Qu’est la plume sur le papier

Les sentiments sur grand écran

Et cette sensation de liberté

Une fois dedans, immergée

Cette volupté

Saisissante et caressante

D’univers ouatés et familiers.

****************

Pourquoi un tel nom? Délicieuses pourritures de Joyces Carol Oates marqua mon parcours de lectrice, vanité de la toile et délicieuse antiphrase au regard des objets « chroniqués ». En effet, lectrice, il n’est pas vain d’écrire que la lecture m’est vitale, spectatrice et curieuse, la culture a toujours été présente dans ma vie et lui donne véritablement du sens, me permettant de m’interroger, regarder le monde autrement et écrire, cet espace en fera l’éloge, modeste remerciement vers ces différents arts et artistes.